Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 07:51

Assis dans un petit minibus, nous partons vers 9h d'Irkutsk pour rejoindre l'ile d'Olkhon. Situee au sud de la siberie, Olkhon est la principale ile du lac Baikal, ce geant long de 630 km. Sur la route, les paysages defilent, le caractere urbain laisse place aux grandes forets, puis tout devient plus desertique, nous voici au milieu de steppes etendues. Finie la route asphaltee, nous roulons maintenant sur une piste caillouteuse. Le minibus se lance ensuite sur le lac gele, puis nous retrouvons la piste de pierres sur l'ile. Il fait chaud, tres chaud derriere les vitres du vehicules chauffees par le soleil (et par le chauffage mis au max...). Tel un oignon, je retire petit a petit mes couches d'habits. Comment font toutes les autres femmes pour garder bonnets et manteaux en fourrure? Pire que le banya! Est-ce cette chaleur ettoufante et les secousses du vehicule, les shouters de vodka de la veille ou le fait d'etre partie le ventre vide qui me rend si mal? Il est temps d'arriver!

Whaou, qu'il est bon de sentir le vent glace sur mes joues en sortant! Sous les bons conseils de Serguei, le couhsurfeur qui ne peut pas nous accueillir en ce moment, nous nous installons a l'auberge en bois de Nikita. Pour la premiere fois depuis notre debut du voyage, nous payons pour dormir. Pour la premiere fois egalement depuis que nous avons quitte la France, nous cotoillons beaucoup de Francais! Nous qui nous imaginions etre les seuls voyageurs sur l'ile, c'est rape!

141 : Le gadien de notre porte chez Nikita, ile d'Olkhon 140 : Ile d'Olkhon

 

Mais l'ile est grande, le Baikal aussi d'ailleurs...  Nous prenons rapidement l'air, c'est magnifique. Tandis que Yannick ne peut s'empecher de gravir la montagne sacree, un local vient me faire la causette. J'ai beau tenter lui faire comprendre que je ne parle pas russe, il persevere, l'haleine aux douces effluves d'alcool. Il tient a nous faire faire un tour de voiture sur le lac. Pas de bol, nous preferons nos jambes pour se deplacer! 

108 : Vous le voyez mieux? Ile d'Olkhon

Nous allons ensuite rendre visite a Serguei, le sonneur de cloches de l'eglise d'Olkhon. Pour annoncer notre arrivee sur l'ile, il nous propose de sonner les carillons. Je me lance la premiere, mais je suis bien incapable de reproduire le rythme pourtant "de base"! Yannick prend le relais, il se debrouille comme un chef. Serguei nous fait visiter l'eglise puis nous invite a entrer chez lui pour partager le the accompagne de "suchki", petits gateaux du pays. Il est agreable de converser en francais (Serguei a vecu a Paris). Nous en apprenons un peu plus sur l'ile, sur la Russie et parlons de Sylvain Tesson, le voyageur fou que Serguei a rencontre. Si ce nom ne vous dit rien, allez fouiner dans une bibliotheque ou sur le net...

111 : Ile d'Olkhon

Le lendemain, nous optons pour une excursion jusqu'au nord de l'ile. Nous decouvrons d'abord les grottes de glace, ou il faut ramper sous les stalactites pour decouvrir des merveilles formees par le rocher, l'eau et le vent.  


114 : Ile d'Olkhon

 

135 : Formation par le vent, lac Baikal

Plus nous parcourons des kilometres sur le lac, moins la glace est recouverte de neige. Une drole de sensation de se retrouver sur la plus grande reserve d'eau douce liquide du monde. Enfin "liquide" sous le metre de glace bien solide actuellement. Cependant, nous entendons regulierement des craquements sous l'effet de notre poids!

122 : Jump sur le Baikal

 

A regarder sous nos pieds, nous avons presque le vertige. Les eaux sont noires tellement les profondeurs sont immenses. De temps en temps, la glace a recouvert de la neige. Belles et curieuses oeuvres d'art!

 

130 : Neige sous la glace, lac Baikal

 

     Le lendemain matin nous quittons l'auberge de Nikita pour une petite aventure de deux jours et demi dans le froid siberien. Ce modeste projet me tenait a coeur, et meme les recommandations vis a vis des loups n'auraient pu m'empecher de partir. Le sac sur le dos, nous partons donc de bon matin, bien equipes contre le grand froid et le soleil eblouissant.

142 : Rando de 2 jours et demi, Ile d'Olkhon

     Nous suivons la cote en direction du nord. Au dessus de la surface du lac, de grandes lames de glace se sont soulevees. Le fort vent d'Olkhon et les quelques chutes de neiges leur ont donne des formes arrondies, si bien que l'ont pourrait croire une mer dechainee figee par le froid. Parfois nous marchons entre ces vagues blanches commes des dieux qui auraient arrete le temps.

     Nous longeons la cote toute la journee. les paysages sont splendides et deserts. Un chien nous aboie dessus, une vache nous charge, mais d'humains, nous n'en voyons point... Et c'est tant mieux!

143 : Rando de 2 jours et demi, Ile d'Olkhon

     Nous atteignons un petit village qui semble desert, a l'exception de deux ou trois cheminees qui fument. Il nous faut une heure de plus pour atteindre la pointe du grand cap qui trempe son nez dans les eaux froides du Baikal. C'est ici que nous etablissons notre campement sous un vent a deraciner toute la Taiga. Le soleil nous salue avant de se coucher.

149 : Notre petit campement

     La nuit par -25 degres se supporte finalement pas si mal. Un peu froid aux pieds tout de meme. Mais le plus important est de garder danc le sac de couchage toutes les affaires qui pourraient eventuellement geler dans la nuit: l'eau, la nourriture et peut-etre meme les chaussures.

     Le jour suivant, notre randonnee se poursuit dans la foret aux loups. Il y a toujours quelque chose de solennel quand on penetre dans une foret telle que celle-ci. Elle abrite un animal noble qui peut nous voir sans meme que nous puissions le deviner. Ce genre de foret est pleine de secrets qui se chuchotent autour de nous, aux rythme de nos pas.

151 : La foret aux loups, peureux! Rando de 2 jours et demi, Ile d'Olkhon

     Nous passons une deuxieme nuit sous la tente avant de revenir sur nos pas. Au retour nous marchons plus souvent sur la piste principale. A deux reprises nous croisons une voiture dont les passgers ouvrent des yeux tout ronds a notre vue : deux touristes perdus ici en plein hiver?!

152 : Rando de 2 jours et demi, Ile d'Olkhon

Partager cet article
Repost0

commentaires

Karen 09/03/2011 13:38


Wouha, que d'aventures.
Merci pour les récits !
Bises


So et Yannick 24/03/2011 08:51



De nada! La suite pas tout de suite, pourtant pleins de choses a raconter! Les ordis se font de plus en plus rares (les douches aussi...est-ce lie?)



FOURNIER MICHELE IDE VACC 08/03/2011 18:57


Quelle poésie! un enchantement!
Quel plaisir de vous suivre,je m'y crois presque
En tout cas,merci pour tous les sourires que vous engendrez en moi


Yannick 24/03/2011 08:55



Hey! J'ai mis un moment avant de retrouver a qui appartenait ce nom! Mais maintenant j'y suis! Ainsi, entre la pharmacie Grimard de Cholet et une representante du centre de vaccination de
Toulouse, notre equipe medicale est presque au complet sur le blog!!!


En outre nous sommes contents que notre blog fasse naitre quelques sourires.



Présentation

  • : Deux tortues en voyage
  • : Avec nos sac à dos comme des maisons de tortues et le temps d'être lents, nous nous lançons dans un voyage en direction de l'Inde. A travers l'Europe du Nord, la Russie, la Mongolie et quelques autres pays, voici nos photos et nos morceaux de récits (Yannick). Pour se déplacer, tous les moyens sont bons : à pied, en stop, en train, à cheval, en yack, en pédalo ou en luge..... tout est permis sauf l'AVION!!!! (Sophie).
  • Contact

En route...

Avec nos sac à dos comme des maisons de tortues et le temps d'être lents, nous nous lançons dans un voyage en direction de l'Inde. A travers l'Europe du Nord, la Russie, la Mongolie et quelques autres pays, voici nos photos et nos morceaux de récits (Yannick).
Pour se déplacer, tous les moyens sont bons : à pied, en stop, en train, à cheval, en yack, en pédalo ou en luge..... tout est permis sauf l'AVION!!!! (Sophie).

Recherche

Catégories